Accueil

Vitrail de l'église

Parmi les vitraux de l’église Saint-Étienne de Brie-Comte-Robert, celui de la chapelle de la 7e travée du bas-côté sud a été réalisé sur les cartons de Gilles Rousvoal par l’atelier Duchemin en 2003.

Vitrail église Saint-Etienne

Avec son pendant (5e travée, bas-côté sud), il évoque un épisode de la vie de la Vierge et est un prolongement du vitrail plus ancien encore visible dans la partie haute des lancettes (en arrière-plan, l’évocation d’une ville avec une tour et un triangle figurant la présence d’un édifice). Il s’agit d’un épisode qui fait écho  aux festivités qui approchent en cette fi n d’année. À l’extrémité gauche de la scène, la Vierge tient dans ses bras l’enfant Jésus âgé de plusieurs jours. Nous sommes le 6 janvier, c’est l’Épiphanie : deux rois mages aux têtes couronnées et auréolées (le dernier est difficilement reconnaissable, sans doute s’agit-il du personnage prosterné aux pieds de Marie), viennent adorer le Christ. L’évangile de Matthieu ne donne aucune précision sur le contexte, ni même le nombre exact de rois. En Europe, ce n’est qu’à partir du XIVe siècle que la scène va s’enrichir de symboles pour aboutir à la vision de la crèche telle que nous nous la figurons de nos jours : la neige tombe, les personnages sont abrités sous une bâtisse, des animaux (un bœuf et un âne) font partie du décor.