Accueil

Pierre tombale de Pierre et Marguerite Germain

Cette stèle fut découverte en 1858 à l’emplacement de l’ancien cimetière autour de l’église Saint-Étienne.

Pierre tombale

Elle est aujourd’hui présentée près de l’entrée de la sacristie et est un rare témoignage de l’art funéraire du XVe siècle. De forme rectangulaire et haute d’un mètre, elle est inscrite sur ses deux faces. De chaque côté, la disposition est semblable : en partie haute, la représentation du défunt et des membres de sa famille, en partie basse, l’épitaphe gravée en lettres gothiques. Plus précisément, il s’agit d’un côté, du défunt mari Pierre Germain, décédé en 1419. En position de prière, il est suivi de ses quatre fils. Au-dessus de lui, une hache (feuille de boucher) symbolise son métier. Fermant le cortège, le diacre Saint Étienne s’impose comme leur interlocuteur et protecteur principal à l’heure du jugement suprême. Sur l’autre face, son épouse Marguerite Germain, dans la même position de prière, est suivie de ses filles et de Sainte Catherine, reconnaissable par une roue, symbole de son supplice. Cette stèle a été déplacée dans l’église en 2018. Les lettres et lignes gravées ont été encrées afin de redonner de la lisibilité à l’ensemble.