Accueil

Les gargouilles de l'Église Saint-Étienne

Quand vous déambulerez dans la rue de l’église et le long de la place des Déportés, admirez les gargouilles qui surplombent majestueusement Brie.

Gargouille

Du latin garg-(gorge), et de l’ancien français goule (gueule), la gargouille désigne la partie saillante d’une gouttière qui évacue l’eau de pluie à distance des murs de l’église. Ces sculptures s’ornent d’une figure animale ou fantastique comme à l’église Saint-Étienne. Plusieurs interprétations expliqueraient leur monstruosité. L’aspect terrifiant rappellerait leurs fonctions protectrices de l’église. D’autres préfèreraient y voir la matérialisation dans la pierre des démons en train de fuir l’édifice, repoussés par sa sainteté. Seule leur utilité au bon système d’égouttement d’eaux pluviales est attestée archéologiquement.
L’église de Brie, classée comme Monument historique en 1840 et propriété de la commune depuis 1905, en compte 30.
Changées plusieurs fois pour cause d’usure et de vieillissement de la pierre, la dernière intervention coïncide avec la première tranche de restauration de l’extérieur de l’église en 1997. A cette occasion, au niveau de l’actuel boutique K par K, deux gargouilles ont été taillées grâce au don de madame Suzanne Crochard, bénévole de l’Association Les Amis du Vieux Château, décédée en 1998. Elles portent les initiales de leur bienfaitrice.