Accueil

Le vitrail de l'Église

Ce mois-ci, la devinette nous fait découvrir un magnifique dragon aux couleurs vives et chatoyantes à l’œil rouge et aux dents pointues.

sept16

Il semble être maîtrisé par un chevalier dont nous voyons le soleret (pièce de l’armure protégeant le pied, faite de lames métalliques emboîtées et articulées). L’intégralité de ce vitrail peut être observée dans le bas-côté sud de l’église dans la cinquième travée sans chapelle latérale. Il s’agit d’une verrière Art Nouveau de Jacques Gruber, artiste plasticien, peintre et verrier français – né le 25 janvier 1870 en Allemagne et décédé le 15 décembre 1936 à Paris – réalisée en 1929, représentant l’archange saint Michel terrassant le dragon. L’archange saint Michel est facilement identifiable à sa tenue de chevalier ou de soldat, tenant une lance et parfois un bouclier. Il pourrait être confondu avec la représentation de Saint-Georges qui terrasse également un dragon pour délivrer une princesse. Toutefois, ce dernier n’a pas d’ailes et combat le monstre le plus souvent à cheval. Saint-Michel est le saint patron des chevaliers et de tous les corps de métiers liés aux armes et aux balances, en raison de sa lutte entre le Bien et le Mal et son rôle pour la pesée des âmes.

Envie d’en savoir plus : Les Amis du Vieux Château, l’Église Saint Étienne de Brie-Comte-Robert, 2010.