Accueil

Le monuments aux morts

Installé en 1921 au carrefour d’axes fréquentés comme la nouvelle gare de Brie, à l’emplacement du tram à betteraves de la sucrerie de Chevry-Cossigny, désaffecté pour l’occasion, le monument aux morts de Brie était visible de tous pour glorifier le souvenir des 104 enfants briards morts au cours de la guerre 1914-1918.

Monument aux Morts

Financée par la commune et par une souscription des habitants, l’œuvre a été dessinée par Louis Beaugrand, architecte de la ville puis inaugurée le 11 novembre 1921 place de la Gare, actuelle esplanade du souvenir. Sur socle maçonné, la Victoire en chantant de Charles Richefeu, statue de plein pied représente ce poilu qui part et meurt au combat.

L’allégorie repose sur un prisme droit de pierre de taille. Ses faces latérales énumèrent par ordre alphabétique l’identité des combattants briards morts pendant la guerre franco-prussienne (1870 – 1871), la première Guerre mondiale (1914 – 1918) ainsi que les zones de combat, la seconde Guerre mondiale (1939 – 1945) et les conflits de décolonisation de la fin du XXe siècle.

La citation de Victor Hugo « Entre les plus beaux noms, leur nom est le plus beau », le trophée casqué, sculpture en fonte et les armes de la ville ornent la face principale du monument dédié aux disparus d’un conflit qui bouleversa durablement toute la société française de l’époque.