Accueil

La rue du Tripot

Le tracé de la rue de l’Église remonterait au XIIIe siècle, lors de la construction de l’église Saint-Étienne.

Rue du Tripot

Son appellation actuelle est récente car les tronçons qui la composent portaient dans le passé des noms différents. Le nom d’une rue évoquait l’activité principale qui s’y déroulait (le marché aux blés, la friperie), une famille (sans doute les Beauguillaume) ou bien un édifice qui se trouvait dans la rue ou sur la voie qui y menait (le chastel, les étuves). C’est ainsi que l’extrémité de la rue de l’Église actuelle qui tourne vers la Place du Marché portait aux XVIe et XVIIe siècles le nom de rue du Tripot. La partie haute de la rue de l’Église se nommait alors la rue du Moustier tandis que la partie basse était désignée par le nom de rue du puits Corbillon. Un tripot se trouvait à l’emplacement de l’actuel n° 1 de la rue de l’Église. Il désigne une salle de jeu couverte d’un toit, dans lequel se pratiquait le Jeu de paume. Ce sport, pratiqué depuis des millénaires, et qui consiste à se renvoyer une balle, appelée un éteuf, est l’ancêtre des sports de raquettes. Le jeu de paume avait un grand succès à Brie, car un précédent tripot avait existé à l’angle de rue du Four (au n° 11).