Accueil

La plate-tombe d'Agnès de Lauzanne

L’Hôtel-Dieu du XIIIe siècle, accueillait et hébergeait les voyageurs fatigués et les pauvres. Au XVIe siècle, sa mission s’étend à l’assistance des malades.

Novembre 17

Un prêtre administre alors les lieux et une sœur assure les soins. L’une d’elles, Agnès de Lauzanne, sœur à Brie de 1557 à 1566, nous est connue par les Archives et par sa dalle funéraire retrouvée, brisée en plusieurs morceaux, au cours des travaux de restauration de l’Hôtel-Dieu en 1991. La défunte est représentée vêtue d’une longue et ample robe, sa tête est couverte d’une guimpe (pièce de toile qui encadre le visage et retombe sur les épaules, le cou et la poitrine). Elle est représentée les mains jointes dans une attitude de dévotion. L’effigie de la défunte est encadrée d’une épitaphe dont le sens de lecture commence dans l’angle supérieur gauche. Cette inscription nous renseigne sur son rang de religieuse ainsi que sur sa date de décès accompagnée de la formule « Priez Dieu pour son âme ».
Aujourd’hui restaurée, cette plate-tombe est exposée à l’entrée de l’Hôtel-Dieu, aux côtés de celle d’Antoinette du Tertre. Cette présentation se veut un hommage à ce personnel dévoué aux Briards.