Accueil

La cheminée du château

Le château de Brie présente de nombreuses cheminées, comme celle de la salle C, comprenant un four à pain.

février17

Cette salle était probablement la paneterie (lieu où l’on conserve et distribue le pain) que la reine Jeanne d’Evreux fait aménager lors de ses grands travaux au XIVe siècle. À la fin du XVe siècle, après les destructions de l’occupation anglaise, la salle subit des transformations et un mur condamne le four. La cheminée, surélevée, dispose d’un nouvel âtre de tuileaux sur chant (posés sur le côté) encadré de pavés de grès. Le mois de février est propice à la découverte des cheminées. En effet, dans de nombreuses églises, sur les façades ou les vitraux, on peut découvrir des calendriers agricoles illustrant les travaux des champs et domestiques durant les différents mois de l’année. Ceux-ci sont assez codifiés, on retrouve souvent les mêmes thématiques d’un calendrier à un autre. Le mois de février, étant un mois d’hiver, les travaux agricoles sont plus rares. On illustre surtout la période des grands frimas avec la plupart du temps un personnage devant un feu. Ainsi la rose de l’église de Brie représente février (en bas) par un homme se chauffant devant un bon feu. À Rampillon (près de Nangis), un autre calendrier agricole est visible, sculpté sur le portail, avec là aussi un homme tentant de se réchauffer au coin du feu.