Accueil

L'ancienne gare de Brie

La gare de Brie accueillait autrefois le fameux « train des roses ».

Juin17

Ce train, dont le premier circula le 22 septembre 1859, suivait la voie de Verneuil-l’Étang à la Bastille. Il passait par plusieurs villes comme Mandres (qui devient en 1954 Mandres-les-Roses), Santeny-Servon, Brie-Comte-Robert, Grisy-Suisnes (où vous pouvez découvrir dans l’ancienne gare un musée de la rose), Soignolles-en-Brie, Coubert, Guignes-Rabutin. Ce train si joliment nommé livrait les roses de la Brie qui étaient ensuite vendues avant l’aurore aux fleuristes parisiens, sachant que la culture de la rose était pratiquée depuis 1802 à Grisy-Suisnes car Christophe Cochet, jardinier de l’amiral de Bougainville, y avait créé sa première roseraie. Au début, ce train ne passait pas par notre ville, mais en 1857 une pétition fut lancée pour le prolongement de la ligne par plusieurs maires du Val-de-Marne (Sucy-en-Brie, Marolles-en-Brie, Santeny, Mandres), mais aussi de Seine-et-Marne (Servon, Brie-Comte-Robert). Ainsi en 1872, le train atteignit Sucy-en-Brie et en 1875, la section entre Boissy-Saint-Léger et Brie-Comte-Robert fut mise en service. En 1938, la section entre Brie-Comte-Robert et Verneuil-l’Étang est fermée à tout trafic, mais elle est remise en service pendant la guerre. Enfin 1953 voit la suppression définitive de la section au-delà de Boissy-Saint-Léger.

Source : Jean-Pierre Nicol, le train des roses (1872-1953), Courrier de l’Environnement de l’INRA, n° 28, août 1996.