Accueil

Dalle au sol de l'église Saint-Étienne

En 2012, grâce à des fouilles archéologiques entreprises par les Amis du Vieux Château, le sol de l’église a livré de nombreuses surprises.

1791

C’est à cette occasion que la dalle gravée de la date « 1791 », aujourd’hui encore visible au milieu de la nef, entre les deux rangées de bancs, a été levée. En dessous, est apparue une pierre commémorative sur laquelle on peut lire une inscription qui commence ainsi : « CETTE ÉGLISE A ÉTÉ CARRELÉE SOUS LAUSPICE DE MM. LS. CHENU CURÉ… ». Est ensuite citée une série d’élus, de notables et d’artisans ayant participé aux travaux. La dédicace se termine par : « LANNÉ 1791.2 DE LA CONSTITUTIO LOUIS VICTOR THIBAULT ADJUDICATAIRE LAUMALIER SCULPSIT ANGEE TAIL DE PIERRE ». En pleine Révolution française, cette dalle montre que religieux et civils se sont unis pour financer la réfection de l’église de Brie. Certains noms sont bien connus dans l’histoire locale. Donat Felix Belin, par exemple, fut l’un des propriétaires du château. C’est à lui que l’on doit les activités de tannerie et distillerie autour des douves. Cette dalle commémorative illustrant un temps fort de l’histoire de l’église, elle a été laissée en place. Elle n’est donc plus visible aujourd’hui, puisque, comme auparavant, les dalles du sol de la nef la recouvrent.