Accueil

Dans le mille !

Atteinte d’amyotrophie spinale, Catherine Milome-Blondel pratique la carabine au SCB-Tir. Une discipline qui lui permet de se ressourcer psychologiquement.

« Catherine est une battante, qui ne se satisfait pas de l’à-peu-près. » Président du club de tir de Brie-Comte-Robert, Dominique Maquin ne tarit pas d’éloges sur sa dernière recrue. Pendant que celle-ci crible de plomb les cibles à dix mètres, le dirigeant décrit une personnalité « sérieuse, têtue et compétitrice ». Catherine Milome-Blondel a poussé la porte du club en septembre 2020, parce qu’elle cherchait un sport compatible avec son handicap. L’amyotrophie spinale est une forme de myopathie affectant les cellules nerveuses qui commandent les muscles. Touchée depuis sa naissance, cette mère de deux filles, âgée de 55 ans, est privée de l’usage de ses jambes et dispose de peu de forces dans les bras. « Mes enfants étant grands, je souhaitais penser à moi. Le tir est une discipline qui me convient, car je peux poser la carabine de quatre kilos sur une potence et m’entraîner assise dans mon fauteuil roulant. »

Précision et concentration
Le SCB-Tir se trouve à l’arrière du gymnase Blaise Pascal. Disposant d’une place handicapée et de locaux de plain-pied, le club a accueilli Catherine, pour son plus grand bonheur. « Quand je viens, je ne pense à rien d’autre », savoure cette employée d’Orange, également bénévole pour le Téléthon. Appréciant la précision et la concentration demandées par ce sport, elle renoue aussi avec une discipline qu’elle a pratiquée durant sa jeunesse parisienne. S’entraînant une heure par semaine, Catherine songe à la compétition dans les mois qui viennent. Elle rejoindrait ainsi les quatre tireurs handisport que compte déjà le département.