Accueil

Abd Al Malik : le jeune noir à l'épée

Spectacle : slam & danse, le 20 novembre au Safran.

Après les écrits d’Albert Camus, c’est dans la peinture que le slameur est venu puiser l’inspiration de son nouveau spectacle.

En découvrant le tableau « Jeune Noir à l’épée » peint par Puvis de Chavannes, Abd Al Malik a éprouvé quelque chose de l’ordre d’une révélation. Il transpose ce jeune noir en un personnage contemporain, à peine sorti de prison, dans sa cité HLM. À peine sorti de prison c’est un homme en révolte, travaillé par sa relation conflictuelle à ses racines africaines et à la France. Son histoire est fractionnée, c’est une rébellion rythmée, slamée et chantée. Ce jeune Noir ressemble un peu, forcément, à Abd Al Malik. Ils partagent la même histoire, la même révolte, le même désir de « quitter la rue et la haine sans abandonner les leurs ».

Ce concert-spectacle présente en musique et en image Le jeune noir à l’épée dont les représentations sont pensées comme une installation artistique, militante et festive mêlant l’art contemporain, la danse, le théâtre, le rap, le slam et la chanson. Conçu avec le chorégraphe burkinabé Salia Sanou, on y retrouve Abd Al Malik accompagné des fidèles complices, les musiciens Mattéo Falkone et Bilal, et de quatre danseurs. Une création intense, où les corps ploient, tombent et se redressent entre ombre et lumière, en écho à une fervente réflexion poétique sur l’identité à l’heure de la mondialisation.

Au Safran

Samedi 20 novembre, 20h30

A partir de 8 ans - Durée : 1h15

26€ / 23€ / 20€ / 17€ / 14€ / 12€

Réservez vos places !

Safran