Autres curiosités

Le patrimoine briard est plein de surprises. Mais peu d’entre nous le connaisse réellement. Avec la participation de l’association des Amis du Vieux Château, partez à la (re)découverte de cette richesse.

Le cèdre du Liban

Suite à la guerre civile au Liban qui a débuté le 13 avril 1975, M. Thieffry, un Briard, s’est intéressé de plus près à ce pays.

La maison du château

Cette maison bourgeoise fut construite sur la tour Saint-Jean, tour maîtresse détruite intentionnellement pour ce projet en 1879.

La cheminée du château

Le château de Brie présente de nombreuses cheminées, comme celle de la salle C, comprenant un four à pain.

Les anciens remparts

Cette photographie bucolique, mêlant le minéral et le végétal, a été prise dans le petit square de la grenouillère, parc longeant les anciens remparts de la ville.

Les Bains-Doûches

Ce bâtiment en briques rouges, abrite actuellement l’Office du Tourisme et du Commerce de la ville.

Street Art

Vous pouvez découvrir cette peinture murale sur une porte de garage située à côté de la médiathèque, dans la rue du Beau Guillaume.

Le vieux lavoir

La carte postale du lavoir date des années 1900.

Le vitrail de l'Église

Ce mois-ci, la devinette nous fait découvrir un magnifique dragon aux couleurs vives et chatoyantes à l’œil rouge et aux dents pointues.

La Place des Fêtes

Cette jolie prairie qui servait de pâture à des moutons n’est d’autre que notre actuelle Place des Fêtes.

Les rus de Brie

Trois rus dominent le relief local de la commune : le ru du Saule à la vielle au nord-ouest, le ru du Tuboeuf au nord et le ru des Ecorcheries à l’est.

50 ans d’histoire des automobiles Chappe & Gessalin

Lors du 4e salon de collection et d’exception qui a eu lieu le dimanche 10 avril 2016, les automobiles Chappe et Gessalin ont fêté leurs 50 ans.

La fresque de l'ancienne piscine

Dans le cadre du Printemps de l’Art Urbain, retrouvons notre patrimoine artistique urbain au travers de la fresque de Vincent Descotils.

L'araucaria du Chili

Pour célébrer l’arrivée du printemps, découvrons l’arbre nouvellement planté par la ville au jardin des Bienfaîtes.

Le baptême de Clovis

L’église Saint-Etienne fut édifiée entre la fin du XIIe siècle et le début du XIVe siècle. Au vu de son grand âge, la belle dame méritait bien une grande restauration, commencée en 1997.

Tombe du Général Baltus

Il y a 250 ans naissait Basile Guy Marie Victor Baltus de Pouilly (1766-1845), général de l’Empire. Il repose désormais dans la partie la plus ancienne du cimetière de la ville.

L'assommoir

Patrimoine majeur de notre ville, le château recèle encore bien des mystères. En passant par la porte de Brie (entrée sud-ouest, côté marché), n’hésitez pas à lever la tête pour découvrir un important moyen de défense du château : l’assommoir.

Les cloches de Brie

Louise-Marie (0m87 hauteur pour 1m05 de diamètre à la base), Ferdinande-Cécile (1m08 hauteur pour 1m20 à la base) et Etiennette-Alexandrine-Charlotte (1m16 hauteur pour 1m30 à la base) rythment la vie des Briards depuis juillet 1824.

Le monuments aux morts

Installé en 1921 au carrefour d’axes fréquentés comme la nouvelle gare de Brie, à l’emplacement du tram à betteraves de la sucrerie de Chevry-Cossigny, désaffecté pour l’occasion, le monument aux morts de Brie était visible de tous pour glorifier le souvenir des 104 enfants briards morts au cours de la guerre 1914-1918.

Complexe sportif Jules-Ferry

Prise depuis la rue des Écoles qui doit son nom aux groupes scolaires qui s’y sont succédé, la photographie représente un détail de la salle des sports, inaugurée en 2003 et construite par l’atelier d’architecture Jean-Pierre Sausset.

La rue Jean Congy

Comme toutes les rues médiévales du centre-ville, la rue Jean Congy mène, depuis la porte Beau-Guillaume (actuelle place Moutier), au poumon économique du bourg : la place du Marché.

Les gargouilles de l'Église Saint-Étienne

Quand vous déambulerez dans la rue de l’église et le long de la place des Déportés, admirez les gargouilles qui surplombent majestueusement Brie.

Les roses du jardins des bienfaîtes

Au fond de la place Stadtbergen, du nom de la commune allemande avec laquelle Brie-Comte-Robert est jumelée depuis 1987, se situe le jardin des Bienfaîtes avec ses roses.

Hôtel de ville de 1786 à 1942

Place des déportés, l’imposante bâtisse représentée sur la photographie accueille depuis le XVIIIe siècle de nombreux services publics.

Le grenier à sel

Au 2, rue de la Madeleine, se trouve un porche en grès dont l’arc est en plein cintre et orné de ferrures forgées représentant deux fleurs de lis (ou fleurdelisées).

Les girouettes

La photographie représentait la girouette située sur le puits devant l’arrêt de bus Rendez-vous Château.