Accueil

Un travail de fourmi

Actuellement, des peintres restaurateurs de l’atelier Arcoa travaillent sur les décors peints. Zoom sur un savoir-faire rigoureux avec Myriam Fillion, restauratrice d’œuvre d’art.

Peinture à l'église Saint-Étienne

Quelles sont les principales étapes de votre travail  à l’église ?
Notre rôle est dans un premier temps d’établir un diagnostic sur les décors peints. Pour ce faire, il faut dégager les peintures récentes, c’est-à-dire les gratter avec un scalpel pour mettre au jour les couleurs plus anciennes se trouvant en dessous. En effet on retrouve sur les décors plusieurs couches de couleurs datant de différentes périodes. Notre objectif sera alors de retrouver le décor qui est dans le meilleur état. Dans un second temps, la peinture étant abîmée, nous consolidons l’ensemble du décor avec de la résine acrylique. Enfin, et suite au diagnostic, l’architecte est chargé de décider la mise en couleur qu’il souhaite appliquer. Nous effectuons les retouches au pinceau, c’est le projet de reconstitution des décors.

Quelles sont les compétences et les qualités requises pour travailler dans le domaine de la restauration et conservation de décors peints ?
Pour réaliser ce métier, il faut faire une école de restauration d’œuvres d’art. Les principales qualités sont la patience et la précision. Il faut avoir le souci du détail !