Accueil

Secrets d’Église

La restauration d’un édifice aussi ancien réserve bien des surprises. Martine Piechaczyk, Présidente de l’association des Amis du Vieux-Château a été témoin d’une belle découverte…

Piscine à l'église

Au début des travaux, les boiseries situées dans la chapelle Saint-Joseph ont été retirées pour être restaurées. Derrière celles-ci a été découvert un lavabo liturgique. C’est une niche composée de deux petits lavabos circulaires munis chacun d’un orifice, appelés piscines. Au début de la messe, l’eau servant au simple lavage des mains du célébrant, était versée dans la piscine munie du plus gros trou puis évacuée vers l’extérieur de l’édifice.

En revanche à la fin de la messe, l’eau étant bénie, le prêtre la versait dans la seconde piscine munie d’un petit orifice et l’eau s’infiltrait dans le mur de l’église. Ce lavabo liturgique, très commun au Moyen Âge gothique, a perduré jusqu’à la Renaissance. Celui-ci est du XIVe siècle, date de l’édification de cette chapelle. Un premier lavabo liturgique se situe dans le chœur de l’église.

Il a été retrouvé lors de la restauration de la nef, mais est actuellement caché par le retable (construction qui porte des décors en arrière de l’autel d’un édifice religieux) du XVIIe siècle.