Accueil

L'interview budget 2019

6 questions au Maire, Jean Laviolette et à Bernard Decamps, adjoint au maire en charge des finances

Budget 2019

Quelle est la santé financière de la ville de Brie ?
La commune présente une excellente situation financière. Tous les paramètres sont au vert. Tous les indicateurs (dette par habitant, taux taxe d’habitation…) sont en dessous du niveau des villes de même strate. La ville peut maintenir de gros investissements, sa qualité de service public, soutenir les associations… sans augmenter les impôts, en présentant un budget équilibré.

Quelles sont les priorités cette année ?
Les priorités en termes d’investissement sont données au secteur scolaire avec notamment la création de l’office de restauration et de deux classes à l’école Pasteur, à la voirie et à la mise aux normes des équipements communaux.

La suppression de la taxe d’habitation aura-t-elle un impact sur le budget ?
L’État s’est engagé à rembourser à l’euro près la perte de cette taxe. Nous avons toujours une petite crainte, mais théoriquement, le gouvernement a élaboré son budget de façon à ce que les villes récupèrent intégralement la taxe d’habitation. Si c’est le cas, pour nous c’est transparent.

Le désengagement de l’État à l’encontre des collectivités locales a-t-il toujours une incidence sur les finances municipales ?
Il n’en a jamais eu autant ! La Dotation Globale de Fonctionnement (DGF) baisse chaque année depuis que je suis Maire. Elle constitue la principale dotation de fonctionnement de l’État aux collectivités territoriales. Entre 2014 et 2019, cela représente plus de 3,5 millions d’euros de perte. Nous avons perdu, la première année, près de 200 000 euros et ensuite, pendant 3 années supplémentaires, 1 million d’euros !

Comment avez-vous compensé la baisse des dotations ?
Pendant 4 années, nous avons demandé aux services de faire un travail drastique (plus de 30 % sur 4 ans) sur leurs finances lorsque l’on élaborait le budget. Les services ont joué le jeu, ce qui nous a permis d’équilibrer le budget. En 2015, après avoir épuisé toutes nos marges de manœuvre, nous avons été contraints d’augmenter les impôts de 13 à 15 % avec la promesse de ne pas augmenter jusqu’à la fin du mandat, ce qui est le cas.

Quel est le niveau de soutien financier aux associations ?
C’est une réelle volonté politique de soutenir les associations briardes car c’est le tissu de la commune. Elles nous accompagnent au quotidien pour faire vivre Brie. Cette année, le budget alloué est de 323 000 euros. Nous avons décidé d’augmenter de 25 000 euros le volume de subventions aux associations par rapport à 2018. Il faut bien comprendre que, sans l’aide de la mairie, certaines associations devraient augmenter leurs cotisations, ce qui entraînerait une discrimination. Au-delà de cette somme, la ville met à disposition des associations le matériel, les locaux ainsi que des bus.