Accueil

Avenue Victor-Hugo, des arbres dangereux à remplacer

Pour beaucoup, c’est la route des vacances. Le paysage de l’avenue Victor-Hugo va connaître un véritable changement cet été.

TilleulsV-Hugo

En juin 2016, la ville a fait réaliser par une société spécialisée un diagnostic phytosanitaire des arbres bordant l’avenue Victor-Hugo. L’étude a malheureusement démontré que la plupart présentent un mauvais état. Ainsi, 82 tilleuls situés entre le Safran et juste après l’allée Lamartine seront abattus et dessouchés en juillet afin de faire place neuve aux jeunes arbres en novembre.

Des tilleuls rongés par la maladie

Lors de l’étude, les experts ont identifié le champignon lignivore Ganoderma et le Phellinus punctatus. Ceux-ci se sont attaqués aux tilleuls et ont grignoté les troncs d’arbre. Pour les plus attaqués, aucun moyen de lutte ne permettrait de les sauver. Par ailleurs, tous ces arbres représentent un danger à moyen terme car ils seront de plus en plus fragiles et risqueront de tomber sans contrôle. Surtout, ils peuvent transmettre la maladie ou le parasite aux arbres environnants. La société a donc préconisé l’abattage des sujets et la replantation avec un prolongement de la taille en rideau sur l’alignement, alignement d’arbres reconnu et classé.

De nouveaux arbres sains

Les Briards peuvent se rassurer : 82 arbres seront remplacés par les mêmes essences. Ces tilleuls feront 2 mètres de hauteur pour un diamètre de 20 à 30 cm. Ils permettront, à terme, de constituer un qualitatif pour cette entrée de ville. La plantation se fera en novembre. Il s’agit en effet de la meilleure période pour planter un arbre car la partie aérienne rentre en repos végétatif, et les racines continuent de pousser. Ainsi, le système racinaire de la plante s’installe bien avant les grands froids. Au printemps, il repartira avec d’autant plus de vigueur que son système racinaire sera bien développé. D’ici quelques années, les Briards pourront profiter d’une allée de tilleuls bien portants et tout jeunes.

 

Le saviez-vous ?

Le tilia cordata (tilleul) peut mesurer de 20 à 30 mètres. Il supporte bien l’élagage et la pollution. Ses fleurs sont les plus précoces. Elles sont parfumées, nectarifères. On peut les utiliser en infusion (à cueillir sur des arbres éloignés des routes). Ses feuilles peuvent mesurer jusqu’à 15 cm. Il a été introduit en Europe en 1767, via l’Angleterre.

Plan local d’urbanisation : une réglementation particulière pour les arbres

Le PLU répertorie les espaces boisés classés et protégés de la commune en domaine public et sur les propriétés privées. Les coupes et abattages d’arbres sont très encadrés et soumises à autorisation. Aussi, durant les chantiers les arbres d’alignement du domaine public font l’objet d’une protection.