Accueil

5 questions à Elyane Ferrer

adjointe au maire en charge du développement économique et du commerce

Elyane Ferrer, adjointe au maire en charge du développement économique et du commerce

Pourquoi la mairie souhaite-t-elle créer une application ?
La municipalité a décidé de mettre en place cette application afin de renforcer de la proximité entre les commerçants et les Briards. L’idée est de faire connaître aux clients tout ce que leurs commerces peuvent proposer (animation, promotions, concours…). Ainsi, les habitants pourront avoir le commerce dans la poche. Facebook, c’est bien, mais ça ne permet pas de toucher tout le monde. Je dirais que c’est une communication de « grand rapprochement ».

Quelles seront les fonctionnalités de cette application ?
Pour l’instant, les fonctionnalités sont en cours d’élaboration car nous souhaitons les fixer avec les commerçants. C’est avant tout leur application.

Comment les commerçants sont associés ?
Nous avons convié fin mars près de 150 commerçants à un premier petit-déjeuner afin de les informer de ce nouvel outil et de leur expliquer la démarche. Un deuxième rendez-vous aura lieu en avril pour échanger à nouveau sur leurs attentes. Enfin, 2 autres matinées sont prévues afin que les commerçants puissent s’approprier l’outil. Nous souhaitons le plus possible travailler en collaboration avec les commerçants pour proposer une application qui leur appartienne et leur ressemble. Nous attendons plus d’une centaine d’adhésions au projet.

Les commerçants sont-ils impliqués dans ce processus de revitalisation du centre-ville ?
Bien entendu. Je passe régulièrement dans les commerces et on en parle tous les jours. Nous essayons de trouver des idées novatrices pour dynamiser le centre. Tous les commerçants tiennent à leur centre-ville et il y a un groupe de 4-5 commerces qui sont réellement impliqués dans le dynamisme du commerce briard. Ils proposent régulièrement des animations, des promotions… Je suis optimiste et je suis persuadée que 2019 sera une année de dynamisme du commerce. Les commerçants sont plein d’allant. À partir de là, on peut réussir à faire quelque chose. On ne peut rien faire seul. Je sens qu’il y a une entraide entre les commerçants de plus en plus forte. Les nouveaux commerces sont aussi très positifs et veulent faire bouger les choses. Ce n’est que du bonus !

Pensez-vous que la nouvelle zone d’activités de Servon portera préjudice à nos commerces de proximité ?
Je suis persuadée que l’impact sera moindre. Je pense même qu’elle portera plus préjudice à la zone de Carré-Sénart. En effet, certaines enseignes vont s’implanter à Servon et seront de ce fait moins loin que Carré. De plus, nos commerçants de vêtements sont spécialisés et ils ne devraient pas être impactés… et ce n’est pas le charcutier, la boulangerie… qui vont en souffrir. C’est plus le contexte économique français difficile de ces dernières années qui porte préjudice aux commerces. Mais les efforts de la municipalité, en relation avec les commerçants, permettent aujourd’hui une revitalisation de notre centre-ville. 

 

Et aussi...

Commerces @ notre centre-ville