Accueil

le pied à l’étrier !

Ancien briard, Pierre Baissus est champion d’équitation dans la discipline du dressage. Rencontre avec ce passionné qui a créé, avec sa compagne, son propre élevage de chevaux de dressage.

équitation

Quelle est votre histoire avec le domaine de l’équitation  ?
Je pratique l’équitation depuis 10 ans, j’ai commencé à 40 ans. Ma fille voulait faire du poney, et à force de l’accompagner je me suis dit, pourquoi pas moi  ? J’ai d’abord pratiqué le saut d’obstacles, la discipline la plus connue, mais j’ai eu plusieurs blessures. Je me suis ensuite penché sur le dressage, c’est une discipline très technique et intéressante.

Atteindre un haut niveau représente beaucoup de travail  ?
Je monte à cheval environ deux heures chaque jour au haras, dans mon club Liverdy Dressage. L’entraînement consiste en trois étapes sur 45 minutes, échauffement, musculation et technique. Nous pratiquons des exercices au niveau du cheval puis nous essayons le niveau supérieur pour aller vers une progression. Avec le dressage, on apprend toujours de nouvelles choses. Au niveau du matériel, il y a une selle particulière qui place les jambes à la verticale, ce qui permet de rester bien assis sur le cheval, d’avoir plus de force et d’être plus précis avec les talons.

Vous avez récemment obtenu la 3e place dans la discipline « dressage équipe amateur 2 ». Pouvez-vous en dire plus  ?
Ce titre a été remporté en équipe avec deux épreuves de figures imposées et une épreuve libre en musique où l’on passe un par un. Cela fait environ 5 ans que je pratique des concours à haut niveau. Il y a 2 ans, j’ai remporté la médaille de bronze au championnat de France des propriétaires, puis il y a 1 an, j’ai remporté la médaille d’or au championnat de France des plus de 40 ans, major de dressage. Prochainement en octobre je vais concourir au championnat de France en individuel.

Que diriez-vous aux Briards qui souhaitent se lancer dans cette discipline  ?
Le dressage permet d’établir une vraie relation avec un cheval. Pour savoir monter à cheval, il faut faire du dressage. On acquiert de la technique et le cheval nous obéit au doigt et à l’œil. En Seine-et-Marne il n’y a qu’une seule écurie spécialisée dans le dressage, et une douzaine en Île de France. C’est une discipline peu connue, et plutôt une spécialité des pays nordiques. Mais aujourd’hui c’est en plein essor !