Accueil

Une jeune Briarde en bronze

Manon Passeneau, 12 ans, a remporté la médaille de bronze en juillet dernier, lors des championnats de France de saut d’obstacles. Rencontre avec cette Briarde timide et passionnée.

Manon équitation

Quand et comment as-tu démarré la pratique de l’équitation ?
J’ai débuté à 6 ans lors d’un stage de poney organisé par mon école, avec des jeux et de la balade. Ça m’a plu et j’ai demandé à ma mère de m’y inscrire. À 9 ans, j’ai commencé la compétition. Ma coach m’a inscrite dans la discipline du saut d’obstacles. L’an prochain, je vais entreprendre des compétitions internationales, en catégorie children (12-14 ans). Je suis contente de progresser, ça ne me fait pas peur. Mon rêve ultime serait d’évoluer avec l’équipe de France et assurer de grosses compétitions comme les championnats d’Europe ou même les Jeux Olympiques ! Depuis cette année, je me prépare aux concours complets d’équitation (CCE), qui comportent trois épreuves : le cross, le dressage et le saut d’obstacles.

Qu’est-ce que tu préfères dans ce sport ?
J’aime rendre visite à mes poneys, mes copines du centre et mes coachs. Ce que je préfère, c’est le saut, mais j’aime aussi le dressage et prendre soin des animaux. Étant de nature timide, je me sens bien aux écuries, la relation se crée facilement avec les chevaux.

Tu as participé aux championnats de France. Comment as-tu atteint ce niveau ?
Je suis dans une école à Ozoir-la-Ferrière, avec des horaires adaptés, ce qui me permet de continuer à monter à cheval quasiment tous les jours. Quand j’ai commencé la compétition, je voulais d’abord réussir à faire zéro faute sur les concours. Mon but a ensuite été d’atteindre les championnats de France, c’est LA compétition de l’année. Depuis cette année, je m’entraîne aux écuries de Gravoteau à Fontenay-Trésigny. Je suis suivie par 2 nouvelles coachs, et depuis je n’ai jamais autant gagné ! Les mardis et vendredis, je participe aux cours collectifs. Les mercredis et samedis, je m’entraîne en cours particuliers de dressage et saut d’obstacles.

Comment s’est déroulée la compétition ?
Pour atteindre les championnats de France, il faut déjà être sélectionnée en ayant été classée plusieurs fois pendant l’année lors de concours. Ensuite il faut réussir 12 parcours sans faute. Le jour même, j’étais stressée. Ça se passe en 3 manches pour être qualifi ée pour la finale. D’abord, je mémorise le parcours grâce à une rapide reconnaissance à pieds. Ensuite, je dois effectuer le parcours le plus rapidement possible et sans faute. Les 10 meilleures sont sélectionnées pour aller au barrage. Cela consiste à sauter des obstacles imposés par les juges. J’avais intérêt à bien mémoriser les numéros d’obstacles pour sauter les 7 demandés ! Au départ, j’étais première, puis deux grandes de 16 ans m’ont dépassée. J’ai terminé 3e sur 67 dans ma catégorie. J’ai eu droit à un mot spécial du speaker car j’étais la plus jeune du podium. C’était la fête nationale, la coupe du monde de football… il y a eu beaucoup d’émotions pour ma famille et moi ce jour-là !

Souhaites-tu évoluer dans ce milieu ?
Je ne sais pas encore dans quel domaine je travaillerai plus tard, mais je compte bien continuer l’équitation et remporter de nouvelles victoires ! Mes parents sont fiers de mon parcours, mon père veut même me piquer mes coupes pour les mettre dans son bureau !