Accueil

Un budget bien défini pour 2018

Le Débat d’Orientation Budgétaire a été présenté lors du Conseil municipal du 19 décembre. Il expose les grands axes financiers de la ville pour l’année à venir.

Le budget comporte deux sections : le fonctionnement (charges courantes, fluides, personnel, subventions) et l’investissement (travaux de la commune).

Baisse constante de la dette

Budget img1

Dette à Brie au 1er janvier 2018 : 12 millions d’euros
Si la commune affectait tout son financement au remboursement de la dette, cela prendrait 6 ans, alors qu’au niveau de l’État, 12 à 13 ans sont préconisés. En conclusion, la dette à Brie est dans la moyenne basse.

 

 

Fonctionnement

La fiscalité restera identique en 2018 et ce, jusqu’à la fin du mandat. Les bases d’imposition vont évoluer à la hausse en fonction de l’inflation qui s’élève à 1,2 % pour 2018. Les dotations de l’État quant à elles, restent identiques. Enfin, les charges du personnel sont maintenues. À Brie : augmentation des charges réelles de 1,9 %

Budget img2

Investissement 2018 : 5,5 millions d'euros

• Écoles : 1,9 million d’euros (finalisation de l’école Gérard-Menot et commencement du nouvel office de restauration à Pasteur.)
• Voiries : 1,2 million d’euros (réfection de rues du secteur des Tournelles, piétonnisation de la rue de l’Église et création d’un parking rue du Martinet...)
• Bâtiments municipaux : 800 000 euros (agrandissement du Multi-Accueil avenue du parc et mise aux normes « Personnes à Mobilité Réduite » des bâtiments publics...)
• Bâtiments culturels : 700 000 euros (changement des gradins du Safran et modernisation des sons et lumières, et réfection du rez-de-chaussée de la Médiathèque...)
• Sécurité : 140 000 euros (vidéoprotection avec des caméras supplémentaires et modernisation du Centre de Surveillance Urbaine...)
• Dépenses diverses (modification simplifiée du Plan Local d’Urbanisme et règlement local de publicités à actualiser).

Réforme de la taxe d'habitation qui est concerné

La taxe d’habitation à Brie s’élève à 3,4 millions d’euros. La réforme consiste en son exonération pour 80 % des ménages qui la payent aujourd’hui. L’État va se substituer aux familles pour le paiement. Il n’y aura donc pas de perte pour la commune. Cette réforme s’applique sur les 3 prochaines années.

Budget img3