Accueil

Des livres en libre-service

Daniel, Élisabeth, Martine et Régis sont bénévoles pour le projet de boîtes à livres. Rencontre avec ceux que l’on nomme « Les Robins des boîtes ».

Interview boîte à livre

Parlez-nous du projet boîtes à livres ?
Régis : Trois boîtes à livres vont être installées, au jardin des Bienfaîtes, à l’arrêt de bus Rendez-vous Château et dans le hall de Carrefour market. Nous avons réfléchi au projet depuis plus de 6 mois. Nous nous sommes questionnés sur le nombre de boîtes, les lieux où elles seraient installées, leur forme, etc.
Élisabeth : Ces trois lieux permettent de viser des lecteurs et quartiers différents.
Daniel : Les boîtes du magasin et du jardin des Bienfaîtes auront la forme de petites maisons et celle installée à l’arrêt de bus représente une grosse boîte aux lettres.
Régis : Trois mots seront inscrits sur les boîtes : donner, emprunter et partager. Chacun pourra déposer ou emprunter un livre gratuitement.

Comment a été mis en place le projet ?
Martine : J’ai contacté Daniel Cramet, adjoint chargé de la culture, il y a environ un an, avec cette idée de boîte à livres. Le projet a été validé et un appel aux adhérents de la médiathèque a été lancé pour chercher des bénévoles. Il est piloté par la médiathèque L’Île aux Trésors et le centre social La Passerelle.
Régis : J’ai tout de suite été intéressé car la lecture est synonyme de plaisir : plaisir de lire, de voyager dans le temps et l’espace, de rencontrer des personnages. J’embarque très régulièrement sur L’Île aux trésors, c’est un lieu où l’on croise d’autres personnes et on partage des idées.
Daniel : Nous sommes 10 à 15 bénévoles à participer au projet. Nous sommes tous citoyens briards et adhérents à la médiathèque.
Martine : Tout le monde connaît ce genre de dispositifs, on en voit de plus en plus. Une fois installées, les boîtes seront laissées libre aux utilisateurs.

Comment est pensé ce système ?
Régis : Un adhérent de La Passerelle, menuisier de formation, s’est proposé pour fabriquer deux boîtes. La troisième boîte sera construite par les services techniques de la ville.
Daniel : Les premiers livres et revues seront fournis par la médiathèque et les bénévoles. Les « Robins des boîtes » passeront vérifier que les boîtes soient tenues propres, qu’il y ait du tri et une réalimentation.

Quels sont les apports d’un tel dispositif ?
Martine : Je le vois comme une dynamique d’accès à la lecture et à la communication. J’ai l’occasion d’aller régulièrement au jardin des Bienfaîtes avec mes petits-enfants. La boîte sera à la hauteur des enfants avec des livres qui leur sont dédiés. Lorsqu’avec les Brikiliz, nous lisons dans les écoles, on s’aperçoit que certains enfants n’ont pas de livres chez eux. Mettre à disposition des livres pour les enfants, c’est très important.
Régis : On retrouve la notion de bibliothèque de rue, accessible à tous et gratuite. L’accès à la culture est privilégié, ainsi que l’échange et le partage.
Daniel : Les gens qui lisent ont besoin de partager leur lecture. Lorsque l’on voit quelqu’un lire, on a envie de lui demander « vous lisez quoi ? ».
Régis : Et puis, on donne une seconde vie aux livres.
Élisabeth : Les trois boîtes seront installées au cours de l’été, avec un lancement le 8 juin au jardin des Bienfaîtes, lors des « Rendez-vous au jardin ». Nous espérons que les gens s’approprieront les boîtes qui sont faites pour eux.

Contact : 01 60 62 54 99 ou 01 60 62 64 39